Cursus de formation niveau 3

N3 CSAS 

Référent : Thierry Daveau.

OBJECTIF GENERAL :

Le plongeur autonome Niveau 3 doit posséder les compétences qui lui permettent d’évoluer de manière autonome (cf normes de sécurité).

Les plongeurs majeurs de Niveau 3 sont, sur décision du Directeur de Plongée, autorisés à plonger en autonomie. En son absence, ils choisissent le lieu, l’organisation et les paramètres de plongée.

L’accoutumance progressive à la plongée profonde est un élément important de sécurité.

MATERIEL :

La gamme des matériels maîtrisés inclura obligatoirement:

● l’ordinateur de plongée du point de vue de l’utilisation.

● le matériel utilisé par les autres plongeurs.

● le parachute de palier.

● la mise en place du bloc de palier (air ou o2 ou narghilé), la mise en place de pendeurs, lignes dérivantes…

MATELOTAGE :

L’entretien courant : le plongeur niveau 3 doit connaître la conduite à tenir face aux pannes les plus

fréquentes. Il doit savoir équiper un 1er étage de détendeur de ses accessoires.

IMMERSION ET RETOUR EN SURFACE :

Techniques d’immersion et de descente sur un fond de 40 m.

Adaptation à la plongée profonde des techniques acquises au Niveau 2.

Maîtrise des vitesses de remontée. Adaptabilité à celle des partenaires de la palanquée.

Maîtrise d’un palier dans toutes les circonstances.

MAITRISE DE LA VENTILATION EN PLONGEE :

Maîtrise de l’équilibre, de la ventilation et de la propulsion dans l’espace 0 – 40 m.

Lâcher et reprise d’embout à 40 mètres.

Vidage de masque à 40 mètres précédé de plusieurs cycles ventilatoires (selon conditions de réalisation).

Maîtrise de l’équilibre par le système gonflable de stabilisation et par le poumon ballast à 40 mètres.

DANS L’ESPACE 0 – 40 m, REACTIONS AUX SITUATIONS :

Communication entre plongeurs

Réaction à la panne d’air avec maîtrise de 2 techniques :

● Utilisation du second détendeur.

● Echange d’un même embout, avec respect de la procédure de remontée .

Réaction à l’essoufflement et à toute situation nécessitant une intervention sur un plongeur en difficulté à une profondeur de 40 mètres.

AUTONOMIE :

Vérifications et contrôles avant la plongée; logistique en l’absence d’encadrement.

Organisation et conduite dans la palanquée, planification du profil de plongée, de lʼair, du retour, de la successive ou consécutive éventuelle.

Orientation au cours de la plongée avec ou sans instrument.

CONNAISSANCE ET RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT SUBAQUATIQUE :

Evoluer en limitant son impact sur le milieu.

Développer sa capacité d’observation .

Connaître la charte internationale du plongeur responsable.

Connaître et identifier les grands groupes d’animaux et de végétaux à partir de critères morphologiques.

Organiser la plongée dans le respect de l’environnement.

Connaître la réglementation concernant la protection du milieu : les aires marines protégées, les espèces protégées.

CONNAISSANCES THEORIQUES :

Symptômes, prévention, conduite à tenir pour l’ensemble des accidents pouvant survenir dans le cadre des activités de plongée.

Utilisation des tables fédérales.

Gestion de l’air.

Utilisation des ordinateurs de plongée.

Planification de la plongée lorsque coexistent plusieurs méthodes de décompression.

Réglementation concernant:

● La protection du milieu.

● Le matériel et les blocs.

● Les prérogatives du Niveau 3.

● Le droit civil et pénal et la notion de responsabilité.

● La législation des bateaux.

● Le Code du Sport en ce qui concerne l’armement spécifique plongée.